L'ÂGE DES AIGLES (FIRE & FURY NAPOLEONICS)

L'ÂGE DES AIGLES (FIRE & FURY NAPOLEONICS)

Grand-duché de Bade


Organisation de l'armée

La Bade fut contrainte à faire la paix avec la france en juillet 1796, acte qui sera ratifié à la Paix de Paris. Comme compensation aux territoires perdus sur la rive droite du Rhin, la Bade obtint des parcelles du Saint Empire Romain, situées sur la rive gauche. En outre, son souverain, le margrave Charles Frédéric Ier de Bade, est élevé au statut de prince-électeur en 1803.

 

En conséquence de ces modifications territoriales, l'armée badoise fut réorganisée comme suit :

 

Infanterie :

Leib Infanterie Regiment Kurfurst ;

Infanterie Regiment Markgraf Louis ;

Infanterie Regiment Kurprinz ;

Garnison Regiment von Lindenheim.

 

 

 

 

 

Bataillon de grenadiers von Stetten à 4 compagnies de 170 hommes ;

Bataillon de chasseurs von Bekke à 2 compagnies de 170 hommes.

 

Cavalerie :

Compagnie des Gardes du Corps à 60 hommes ;

1 peloton de hussards à 48 hommes ;

1 régiment de dragons à 4 escadrons de 120 hommes.

 

Artillerie

2 compagnies à pied à 6 pièces de 6.

 

1806

L'armée badoise accroît ses effectifs et ses unités prennent de nouveaux noms.

 

Infanterie

Leib Grenadier Garde Bataillon à 5 compagnies de 170 hommes ;

Leib Infanterie Regiment Großherzog ;

Infanterie Regiment Erbgroßherzog ;

Infanterie Regiment Markgraf Louis ;

Infanterie Regiment von Harrant ;

Garnison Regiment von Olizy ;

Garnison Regiment von Roder ;

Garnison Regiment von Biedenfeld.

 

Cavalerie

Compagnie des Gardes du Corps à 60 hommes ;

1 régiment de hussards à 4 escadrons de 120 hommes ;

1 régiment de dragons à 4 escadrons de 120 hommes.

 

Artillerie

2 compagnies à pied à 6 pièces de 6 ;

1 compagnie à cheval à 6 pièces de 6.

 

1806-1807

Le régiment d'infanterie badois conserve ses 2 bataillons à 4 compagnies, mais son effectif est maintenant de 1300 hommes.

Le bataillon de chasseurs Lingg (ex-von Bekke) passe à 5 compagnies de 120 hommes.

 

1808

 

Le régiment d'infanterie badois adopte le modèle français :

 

 

 

 

1809

 

Infanterie

4 régiments d'infanterie ;

1 bataillon de grenadiers de la Garde à 5 compagnies de 150 hommes ;

1 bataillon de chasseurs à pied à 5 compagnies de 150 hommes ;

3 régiments de garnison servant de dépôts aux régiments d'infanterie.

 

Cavalerie

Compagnie des Gardes du Corps à 60 hommes ;

Régiment de hussards à 4 escadrons de 120 hommes ;

Régiment de dragons légers à 4 escadrons de 120 hommes.

 

Artillerie

2 compagnies à pied à 6 pièces de 6 ;

1 compagnie à cheval à 6 pièces de 6.

 

1813

Du contingent badois de 7.600 hommes envoyé en Russie, seuls revinrent 1.500 hommes. Ils furent employés comme cadres pour lever à la hâte de nouveaux régiments.

 

Infanterie

Leicht Infanterie Regiment n° 1 von Stockhorn ;

Leicht Infanterie Regiment n° 2 von Hochberg ;

Leicht Infanterie Regiment n° 3 Großherzog ;

Leicht Infanterie Regiment n° 4 von Neuenstein.

 

 

Leib Grenadier Garde Bataillon à 6 compagnies de 150 hommes ;

Jäger Bataillon à 5 compagnies de 150 hommes ;

Les régiments de garnison sont supprimés.

 

Cavalerie

Régiment de dragons légers n° 1 von Freystedt à 4 escadrons de 120 hommes ;

Régiment de dragons légers n° 2 von Genson à 5 escadrons de 120 hommes ;

Régiment de chasseurs à cheval volontaires à 4 escadrons de 120 hommes.

La compagnie de Gardes du Corps et le régiment de hussards sont licenciés.

 

Artillerie

2 compagnies à pied à 6 pièces de 6 ;

1 compagnie à cheval à 6 pièces de 6.

 

1814

Après Leipzig, la Bade fut envahie par les Coalisés et forcée de se joindre à eux le 20 novembre 1813. À cette date, 8 nouveaux bataillons de Landwehr et un second régiment de chasseurs à cheval furent levés. Mais seuls le Leib Grenadier Garde Bataillon et la compagnie d'artillerie à cheval, affectés à la Garde alliée, prirent une part active à la campagne.

 

 

 

 


23/05/2018
0 Poster un commentaire