L'ÂGE DES AIGLES (FIRE & FURY NAPOLEONICS)

L'ÂGE DES AIGLES (FIRE & FURY NAPOLEONICS)

Duché de Nassau


Organisation de l'armée

Avant les guerres de la Révolution, Nassau était un conglomérat de petits États regroupés dans la vallée du Rhin moyen. Ils contribuaient collectivement à entretenir un régiment d'infanterie au service du Saint Empire romain germanique. Traditionnellement, Nassau maintenait des liens étroits avec la Hollande, qui avait des troupes de Nassau à sa solde. Avec les bouleversements qui résultèrent des guerres de la Révolution et de l'Empire, certains territoires nassuviens furent annexés et rattachés soit à la France soit au nouveau duché de Berg.

 

1806

 

À cette époque, Nassau était composé de deux duchés :

- Nassau-Usingen, gouverné par le prince Frédéric-Auguste ;

- Nassau-WeiIberg, gouverné par le prince Frédérick-Guillaume.

 

Chaque duché avait sa propre petite armée :

- Nassau-Usingen les 1er et 4e bataillons d'infanterie ;

- Nassau-Weilberg le 2e bataillon d'infanterie et le 3e bataillon de Jäger.

Existaient également 1 compagnie de chasseur à cheval et une compagnie de garnison, ces deux unités levées et entretenues par les deux duchés.

 

Chaque bataillon était composé de quatre compagnies, une de grenadiers et trois de fusiliers. Dans le bataillon de Jäger, la compagnie de grenadiers était connue sous le nom de compagnie de carabiniers. L'effectif de la compagnie était de 137 hommes. Deux pièces de 3 régimentaires étaient attribuées à chaque bataillon.

 

En 1806, les quatre bataillons rejoignirent le VIIe corps d'Augereau et participèrent à la bataille d'Iéna et la poursuite des Prussiens. Plus tard, ils seront transférés au VIIIe corps de Mortier, chargé de la sureté du flanc nord de la Grande Armée. Là, ils seront engagés dans les sièges de Stralsund et de Colberg, ainsi que dans des expéditions destinées à contrer les raids britanniques et suédois.

 

1808

 

En mars, la structure du bataillon fut modifiée. Brièvement porté à cinq compagnies, dès le mois de juillet suivant le bataillon changea pour adopter le modèle français. Les bataillons étaient donc à six compagnies, comme dans l'armée française. L'effectif de la compagnie fut cependant maintenu à 137 hommes. Les 1er et 4e bataillons furent regroupés pour former le 1er régiment d'infanterie de Nassau, tandis que les 2e et 3e bataillons furent réunis en un 2e régiment d'infanterie de Nassau. L'effectif des chasseurs à cheval fut augmenté pour permettre de former un régiment à deux escadrons. Le 2e régiment d'infanterie et le 2e escadron de chasseurs à cheval furent envoyés en Espagne en 1808 et rejoignirent la division allemande.

 

1809

 

Pour la campagne contre l'Autriche, le 1er régiment d'infanterie (3e régiment de la Confédération du Rhin) fut assigné avec les 4e et 6e régiments de la Confédération du Rhin (des duchés saxons) à la division Dupas du corps de Davout. Le régiment sera principalement employé en garnison à Vienne.

 

1810

 

Le 1er régiment d'infanterie et le 1er escadron des chasseurs à cheval rejoignirent les autres régiments de Nassau en Espagne. Ces unités ont participèrent à des actions en Catalogne où elles resteront jusqu'en 1813.

 

1813-1814

 

Sous la menace de défection de ses alliés allemands, Napoléon commença à prendre des mesures pour désarmer leurs forces désarmer et les interner. Il y réussit avec le 1er régiment d'infanterie et les chasseurs à cheval. Cependant, le 2e régiment déserta et se mit à la disposition des Britanniques, mais fut renvoyé dans ses foyers. Occupé par les Alliés, Nassau changea de camp et leva de nouvelles troupes pour combattre Napoléon.

 

Elles consistaient dans les unités suivantes :

 

- un nouveau 3e régiment d'infanterie à deux bataillons ;

- un régiment de Landwehr ;

- un détachement de Jäger ;

- 29 bataillons de Landsturm (milices de faible qualité), qui restèrent disponible mais non mobilisés.

 

Le régiment d'infanterie et le régiment de Landwehr seront intégrés dans une brigade utilisée pour la garnison et les sièges, dont l'action se limitera à la campagne de 1814.

 

La province d'Orange-Nassau étant recréée avec la dissolution du duché de Berg, le 3e régiment d'infanterie et la compagnie de Jägers furent levés sur ce territoire nouvellement récupéré. Ces deux unités étaient rattachés à la brigade de Nassau. Le régiment de chasseurs à cheval ne sera pas reformé.

 

1815

 

Le régiment d'Orange-Nassau prit du service dans l'armée hollando-belge, tandis que les 1er et 2e régiments d'infanterie étaient mobilisés à la solde britannique.

 

Les 1er et 2e régiments comprenaient chacun trois bataillons, deux de ligne et un de Landwehr. Ces bataillons étaient organisés comme suit :

 

- ligne : 1 compagnie de grenadiers, 4 compagnies de chasseurs et 1 companie de flanqueurs ;

- Landwehr : 1 compagnie de grenadiers, 3 compagnies de chasseurs et 1 companie de flanqueurs.

L'effectif du bataillon était de 900 hommes.

 

Le régiment d'Orange-Nassau pour sa part comprenait 2 bataillons de ligne et une compagnie de Jäger volontaires. L'effectif régimentaire était de 1.450 hommes, l'effectif de la compagnie Jäger pour sa part étant de 166 hommes. Les deux bataillons de ligne n’avaient que 100 hommes par compagnie.

 

Le 1er régiment, commandé par le général Kruse, fut affecté au corps de réserve hanovrien de von der Decken, tandis que les deux autres rejoignirent la 2e division hollando-belge du Ier corps de l'armée des Pays-Bas sous Wellington.

 

 

 


10/04/2019
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser