L'ÂGE DES AIGLES (FIRE & FURY NAPOLEONICS)

L'ÂGE DES AIGLES (FIRE & FURY NAPOLEONICS)

Attaque des aggomérations

Lundi 5 novembre 2018. Publié par IAN MILLER

Comment les zones bâties sont-elles attaquées ? J'essaie de comprendre quelque chose. La page 55 décrit l'entrée et le déploiement dans une agglomération inoccupée. La colonne de route étant nécessaire, puis un tour pour occuper le terrain. La traversée est aussi difficile. Très bien.

Cependant, la règle ne décrit pas l’assaut. Il est question d'une « colonne d’assaut » (les règles de passage des gués et des ponts s’appliquent dans l'attaque d'une agglomération occupée) :

Le défenseur obtient un DRM parce qu'il occupe l'agglomération ?

L'attaquant obtient-il un DRM parce qu'il est débordé par ce défenseur ?

 

Lundi 5 novembre 2018. Publié par Ian Miller

J'essaie toujours de comprendre. Les règles de passage des gués et des ponts s’appliquent aux agglomérations ? Alors : Non. Avez-vous lu la page 15. Villes et villages ? Le scénario devrait leur attribuer un DRM +1 ou +2 pour le défenseur ; très occasionnellement +3. Utilisez le tableau de la page 46 et ajoutez le modificateur approprié au jet de dé des défenseurs.

Soit une agglomération occupée : le défenseur obtient un DRM pour être dans l'agglomération, à condition qu'au moins la moitié de l'unité soit dedans (4 bases par bâtiment), ce qui peut poser un problème pour les grandes brigades russes.

L'attaquant obtient-il un DRM pour être débordé par le défenseur ? Non, l'attaquant n'est ni débordé ni pris de flanc parce que l'attaquant n'est pas en colonne de route mais dans une autre formation (colonne de manoeuvre / ligne soutenue, peu importe).

Est-ce que je me trompe ? Fabriquez-vous des briques sans paille ?

 

Lundi 12 novembre 2018. Publié par Alboise

Dans la version française a été ajoutée la synthèse des conversations intervenues sur le Yahoo Groupe et de discussions en direct avec l'auteur. Il en résulte :

1. Que la colonne de route doit être utilisée pour traverser une agglomération inoccupée, ce qui est bien normal puisque les agglomérations sont toujours traversées par des voies de diverses nature et qu'il est difficile d'imaginer une formation traverser à travers murs et constructions en pierre ou en bois parsement les places et jardins.

2. Que la colonne d'assaut est spécifiquement réservée au passage en force d'un pont ou d'un gué.

3. Que pour occuper une aggomértion (page 55) : "Lors de sa phase de mouvement suivante, si la brigade/batterie estseule sur le périmètre sans aucun ennemi, elle peut y déployer au moins la moitié de ses bases afin de bénéficier de ses avantages. Le déploiement est un changement de formation qui coûte à l'unité la moitié de sa vitesse. Il est matérialisé par le placement aussi régulièrement que possible des bases contre le modèle réduit et face à l'extérieur, sur le pourtour dupériètre. Les bases en excès sont placées à l'extérieur du périmètre, en contact avec lui et dans la formation, orientation et position qui était celle de l'unité avant son déploiement." Par conséquent, à moins d'une agglomération très petite (mais doit-elle être représentée ?) ou d'une brigade particulièrement nombreuse (assez irréaliste en général), toutes les bases pourront prendre place sur le pourtour de l'agglomération. Et il n'est pas illégal, en respectant le minimum de 1 base par côté, de déployer le reste sur le ou les côtés les plus exposés.

 



11/11/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres