L'ÂGE DES AIGLES (FIRE & FURY NAPOLEONICS)

L'ÂGE DES AIGLES (FIRE & FURY NAPOLEONICS)

Attaques combinées infanterie + cavalerie

Dimanche 28 octobre 2018. Publié par klpeppler

Salut à tous,

Il me faut juste quelques dernières précisions à propos de notre dernière partie de jeudi. Je sais que j'ai posé cette question plus tôt, mais nous avons eu une nouvelle situation. Une brigade de dragons à 6 bases et une brigade d'infanterie à 8 bases ont attaqué une brigade d'infanterie à 12 bases. Nous avons ajouté le DRM de charge de cavalerie aux autres DRM.

Était-ce correct ? Oui ?

D'autre part, les flancs supportés sont-ils comptés pour une unité après que l'unité couvrant l'un de ses flancs se soit éloignée, dans le même tour ? Nous avons pensé que oui.

Encore merci à tous pour vos commentaires et opinions utiles.

Kev

 

Dimanche 28 octobre 2018. Publié par Phil Callcott

Salut Kev

"Je sais que j'ai posé cette question plus tôt, mais nous avons eu une nouvelle situation. Une brigade de 6 dragons et une deuxième brigade de 8 soldats d'infanterie ont attaqué une brigade de 12 soldats d'infanterie. Nous avons ajouté le modificateur de la charge de cavalerie à tous les autres modificateurs. Était-ce correct ? Oui ?"

OUI.

"D'autre part, les flancs supportés sont comptés pour une unité après que l'unité couvrant l'un de ses flancs se soit éloignée, dans le même tour ? Nous avons pensé que oui."

NON. Trois brigades alignées côte à côte, la brigade intermédiaire a deux flancs sécurisés. Elle continue à avoir des flancs sécurisés, qu’elle se déplace en premier ou en dernier (des trois), c’est-à-dire qu’une ou deux de ses brigades flanquantes s’éloignent.

 

Dimanche 28 octobre 2018. Publié par Simon Gilbert

Je vais sans doute me faire crier dessus, mais essayons ceci :

Deux brigades attaquantes comptent l'une comme attaquant principal et utilisent ses DRM, mis à part le solde total des bases de l'attaquant par rapport au défenseur, auquel cas l'autre brigade attaquante est un élément accessoire de l'action. L'explication est dans le timing. Il est beaucoup plus difficile de faire agir ensemble deux brigades en moins de 30 minutes. À cause des ordres reçus et de la visibilité médiocre sur le champ de bataille dûs à la fumée des poudres, et / ou le relief, et ce qui se passe en dessous de l'échelle de la représentation de la table de jeu et que l'on ne voit pas.

Je dois faire attention dans ce cas-là en particulier : l'infanterie et la cavalerie devraient-elles se coordonner dans le même assaut ? Je ne le pensais pas, mais me mélange les pinceaux à cause d'autres règles que j'ai lues.

Sincères amitiés,

Simon

 

Lundi 29 octobre 2018. Publié par Simon Gilbert

Je suis très, très confus :

1. Aucune règle dit de ne pas mélanger infanterie et cavalerie en attaque. Donc, je me suis énervé tout seul. Est-ce que la version précédente de la règle en parlait ?

2. Aucune règle ne dit ce qui se passe en ce qui concerne les DRM, lorsque deux brigades attaquent. Je suis perplexe à propos de ça aussi parce que ce que j'ai dit précédemment, c'est que la décision concernait des défenseurs attaqués et non l'inverse. La déclaration de Phil Calcott est logique en l'absence de réponse dans les règles. Au moins, ça vient de la bouche du crétin.

Sincères amitiés,

Simon

 

Lundi 29 octobre 2018. Publié par Wilbur Gray

Si je me souviens bien des règles, la cavalerie ne peut pas être le soutien d'une ligne d'infanterie, et vice-versa. Mais si une unité de cavalerie et une unité d'infanterie attaquent côte-à-côte la même brigade ennemie, pour moi c'est bon.

Chaleureuses salutations,

Wilbur E Gray

 

 

 



11/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres