L'ÂGE DES AIGLES (FIRE & FURY NAPOLEONICS)

L'ÂGE DES AIGLES (FIRE & FURY NAPOLEONICS)

2e partie


La Garde royale wurtembergeoise combat les Autrichiens
La Garde royale wurtembergeoise combat les Autrichiens :

Les Atrichiens sont une brigade de ligne à 8 bases appuyée par une batterie de 6. Le feu défensif va être meurtrier à moins d'un mauvais score. Ensuite il y aura riposte, à demi-puissance si les Wurtembergeois sont en désordre, et enfin combat. La garde royale est classée élite, mais dispersée elle perdra son bonus.


L'aile droite française développe sa manoeuvre
L'aile droite française développe sa manoeuvre :

Les chasseurs à cheval effectuent un large mouvement enveloppant, qui menace de prendre l'aile gauche autrichienne à revers. En échelon arrière, les grenadiers qui cherchent à couvrir Westburg, une brigade autrichienne attendant d'y donner l'assaut quand les Français qui l'occupent auront été assez affaiblis par l'artillerie.


Les choses ne sont pas au mieux pour la Garde wurtembergeoise
Les choses ne sont pas au mieux pour la Garde wurtembergeoise :

La garde est mal partie. Sous l'effet des feux combinés de la brigade d'infanterie et de la batterie autrichiennes, la garde est mise en désordre et a perdu une base. Le combat à venir s'annonce mal : - 2 pour le désordre, - 1 pour 1 base perdue pendant les tirs défensifs, + 2 pour fraîcheur, + 2 pour élite, soit un DRM + 1 net. Les Autrichiens ont + 2 pour fraîcheur, + 1 pour réguliers, soit un DRM + 3 net. Quel sera le score ?


La cavalerie lourde wurtembergeoise s'apprête à charger l'infanterie autrichienne
La cavalerie lourde wurtembergeoise s'apprête à charger l'infanterie autrichienne :

Mais elle devra essuyer les feux d'opportunité cumulés des occupants du village (2 ou 3 bases) et des deux batteries déployées à droite de l'infanterie.


La Garde wurtembergeoise recule après avoir perdu 2 bases
La Garde wurtembergeoise recule après avoir perdu 2 bases :

Le combat laisse tout le monde en désordre, les Autrichiens sans pertes, les Wurtembergeois avec 2 bases perdues, une pendant les tirs et l'autre par le combat.


Vue d'ensemble en milieu de partie
Vue d'ensemble en milieu de partie :

Les Autrichiens occupent Ostburg et viennent de repousser les Wurtembergeois. Leur plan se déroule comme prévu, tout va bien. Sur leur aile gauche, l'action est moins prononcée. Ils sont peu avancés et se contentent de bombarder Westburg, sans chercher à contrer vraiment le mouvement tournant des  Français qui se dessine. En limitant leurs pertes alors que celles des Français augmentent, ils cherchent peut-être à jouer la sécurité ? Quant aux Wurtembergeois, alors qu'ils ont la chance qu'une brigade de grenadiers (élite) occupe Ostburg, privant l'aile droite autrichienne de sa meilleure troupe et d'un tiers de ses moyens, leur attaque par une brigade d'élite a échoué faute d'appui d'artillerie et de conviction dans la manœuvre. Quand on a deux brigades et aucun risque d'en affronter plus d'une seule, qui plus de qualité moindre, pourquoi ne pas les grouper ? 16 bases contre 8 (la batterie n'étant pas attachée) apporte un DRM + 2 supplémentaire au combat. La classe élite (DRM + 2) aurait bénéficié à l'ensemble puisque la moitié au moins des bases engagées eussent été d'élite. Et pourquoi envoyer la cavalerie dans une charge sans lendemains, puisque même victorieuse, sans espoir d'être exploitée ?