L'ÂGE DES AIGLES (FIRE & FURY NAPOLEONICS)

L'ÂGE DES AIGLES (FIRE & FURY NAPOLEONICS)

Résolution de charges. Attaquant mixte. Colonnes d'assaut.

Vonkluge2001 :

Une brigade d'infanterie française régulière et fraîche à 8 bases en double ligne, est chargée par une brigade d'infanterie autrichienne régulière et fraîche à 12 bases en double ligne. Une brigade de cavalerie autrichienne à 5 bases en colonne de route vient également au contact après avoir parcouru environ 10". Pendant les tirs, les deux camps sont mis en désordre.

Ma question : est-ce que la formation en carrés par l'infanterie française, lorsqu'elle est chargée par de la cavalerie ayant parcouru plus de 5" est obligatoire ? J'ai décidé que puisque l'infanterie autrichienne venait au contact la première, l'infanterie française n'avait pas à se former en carrés. J'ai également décidé que la brigade de cavalerie autrichienne ne devait compter que pour nombre et avec seulement ses deux premières bases. Je ne savais pas si la cavalerie avait droit au DRM + 2 pour avoir charger de l'infanterie en terrain clair et non en carrés ?

 

Le combat a été résolu comme suit :

 

Modificateurs AUTRICHIENS :

Chef attaché = +1

Français en sous-nombre à 3:2 = +1

Formation supportée = +1

En désordre = - 2

Fraîche = + 2

Régulière = + 1

Total + 6 - 2 = + 4

 

Modificateurs FRANÇAIS

Formation supportée = + 1

En désordre = - 2

Fraîche = + 2

Régulière = + 1

Total + 4 - 2 = + 2

 

Les Autrichiens ont obtenu un score de 2 + 2 = 4, les Français un score de 10 ! Résultat : les Français ont battu les Autrichiens avec + 6 "Ramené" : retraite en désordre hors de la portée de mousquetterie (4") perdant 1 base (que nous avons retiré à l'infanterie).

Ai-je bien fait ?

 

Allan Mountford :

Infanterie et cavalerie ne sont pas autorisées à déclencher un combat en colonne de route, donc la cavalerie aurait dû être exclue du combat.

Cependant, imaginons que votre cavalerie soit dans une formation l'autorisant à déclencher un combat, qu'un chef autrichien ait été attaché à la brigade d'infanterie, la brigade de cavalerie (supposons-la légère) se joignant au combat, totalisant 17 bases opposées à 8 bases Françaises.

 

Les facteurs seraient :

 

Chef attaché = +1

Ennemi en infériorité numérique de 17:8 soit 2:1) = + 2

Cavalerie chargeant de l'infanterie de 5" de distance ou plus = - 3

Les deux camps supportés annulent leurs DRM respectifs,

Les deux camps en désordre annulent leurs DRM respectifs,

Les deux camps frais annulent leurs DRM respectifs,

Les deux camps réguliers annulent leurs DRM respectifs.

 

Alors le score de 2 + DRM 0 moins 10 = - 8. Les Autrichiens perdent deux bases et se retirent à 12" en désordre, tandis que les Français se forment en carrés.

 

Vonkluge2001 :

Je pense que j'ai oublié qu'on peut former une colonne d'assaut, mais je crois que c'est seulement pour franchir un pont ?

J'avais aussi l'impression que dans le combat, une colonne ne compte que ses deux premières bases ?

 

Allan Mountford :

Les colonnes d'assaut sont autorisées sur les ponts, vous avez raison, mais comptent toutes leurs bases. Cependant, elles sont réputées débordées et ne peuvent pas être soutenues.

 

Phil Callcott :

"La colonne d'assaut et réputée prise de flanc pendant la charge et ne peut bénéficier d'aucun soutien." Je pense que c'est une faute de frappe à la page 34 des règles. Elle compte certainement comme prise dans des tirs en enfilade, mais prise de flanc, qu'est-ce que cela signifie ? Seuls des défenseurs subissent un DRM de -3 s'ils sont débordés au combat.

 

Bill Gray :

C'est une exception et la conséquence directe d'une règle de BOFF révisée, apparue pour la première fois dans l'un des livrets de scénarios de la Guerre de Sécession. Bien que la colonne d'assaut soit l'attaquant, et bien qu'il n'y ait pas de bases ennemies frappant physiquement le flanc de la colonne d'assaut, elle subit le DRM - 3 de toutes façons. Il aurait été préférable sans doute, d'ajouter simplement un modificateur supplémentaire [sur la Table des combats] libellé : "Attaque en colonne d'assaut : - 3".

 

Simon Gilbert :

En premier lieu, faut-il associer infanterie et cavalerie dans la même force d'attaque ? Les règles n'interdisent-elles pas une telle attaque ? Je m'explique avec mon propre raisonnement, ci-dessous. Il est sûrement plus efficace d'attaquer successivement avec une brigade à la fois sur plusieurs tours, pour exploiter les succès de l'attaque précédente.

En deuxième lieu, faut-il choisir lequel des deux est l'attaquant principal et utiliser ses DRM tandis que le deuxième attaquant ne compte que pour nombre dans la force d'attaque, et n'influe que sur le modificateur de supériorité numérique. Cependant, çà se complique si vous combinez infanterie et cavalerie comme attaquant si le défenseur se forme en carrés malgré que l'infanterie soit l'attaquant principal, mais après le combat. Dans ce cas, vous avez gaspillé votre infanterie ou votre cavalerie en attaquant trop tôt. L'un affaiblit l'ennemi, en prélude à l'attaque de l'autre, si je comprends bien.

 

Phil Callcott :

"Les règles n'interdisent-elles pas une telle attaque ?"

Non, elles ne l'interdisent pas.

 

Allan Mountford :

En fait, elles l'encouragent même positivement, puisque le DRM + 2 bénéficiant à la cavalerie attaquant l'infanterie en terrain libre en ayant parcouru moins de 5" de distance s'applique quel que soit le nombre de bases de cavalerie participantes. Ainsi, dans des circonstances extrêmes, une unité de cavalerie à deux bases épuisée bénéficiera du DRM + 2 tant qu'elle survivra au tir défensif d'armes légères, indépendamment de la force relative de l'infanterie adverse.

 

Michael Brown :

Et bien sûr, la formation de carrés est un résultat de combat, non un changement de formation le précédant.

 

Bill Gray :

La règle spécifie que la cavalerie ne peut pas former une ligne de soutien pour l'infanterie, et vice versa.

 

James C O'Neil Jr :

OK, clarification s'il vous plaît : parlons-nous des colonnes d'assaut (que les Français ont utilisé très tôt) ou des colonnes de route ? J'ai peut-être manqué quelque chose dans tout ça ? Si ce sont des colonnes d'assaut, pourquoi sont-elles si sérieusement pénalisées ? Dans les récits que j'ai lus, elles ont pourtant bien fonctionné.

 

Phil Callcott :

Seulement pour prendre d'assaut un pont en colonne. La brigade forme une colonne de route, franchit un pont et tente de chasser les défenseurs qui tiennent l'autre côté. En cas de succès, ils traversent et forment une ligne sur la rive opposée. S'ils échouent, ils sont repoussés dans la formation où ils se trouvaient avant de tenter la charge. À Antietam (je sais, ce n'est pas la bonne époque), les attaquants échouèrent misérablement à maintes reprises.

 

Michael Brown :

La colonne d'assaut étant le cas où une colonne de route (seule formation autorisant le franchissement d'un pont non défendu) peut engager un combat. Ainsi, une formation d'une base de front marche à travers un défilé ou un pont pour engager un combat avec ceux qui tiennent son autre côté. Les pénalités sont sévères parce qu'il y a BEAUCOUP d'hommes qui se portent en avant dans une zone très étroite (le pont d'Arcole par exemple pris de force, ou celui d'Elchingen capturé par surprise donc avec peu de pertes).

 



24/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres